Près de 3000 livres anciens et récents, des jeux d'échecs, des fauteuils… Le mobilier, les objets et les livres de l'avocat français Jacques Vergès, mort l'an dernier, seront dispersés aux enchères samedi, dans l'Hôtel particulier de la rue de Vintimille (9e) où il habitait à Paris. 

Aussi redouté que controversé, Jacques Vergès, décédé en août à Paris à l'âge de 88 ans, s'était imposé comme le défenseur de personnalités condamnées par l'Histoire au motif que, selon lui, "les poseurs de bombes sont des poseurs de questions".

Une vente très prisée

Intitulée "Succession de Jacques Vergès (1925-2013). L'âme du Serial Plaideur", cette vente judiciaire est organisée par la maison d'enchères Alain Castor, Damien Libert et Laurent Hara."Cette vente suscite de l'intérêt car Jacques Vergès était très médiatique et avait des admirateurs, qui voudront emporter un souvenir de lui", a assuré mercredi le commissaire-priseur Laurent Hara.

La bibliothèque de Me Vergès comprenait environ 3000 volumes anciens et récents, très divers: beaux arts, histoire, littérature, justice, ouvrages sur le colonialisme et l'anti-colonialisme, documentation sur les grands procès politiques, ouvrages de droit.Une lettre autographe du président Vincent Auriol, trois pages relatives à une demande de grâce seront également mises en vente. La collection de jeux d'échecs de Vergès sera dispersée.

Exposition publique

Côté mobilier, une paire de larges fauteuils d'époque Empire estampillés de Bellange et portant la marque au feu du château de Meudon, résidence de Mme Mère en 1811. La paire appartient à un ensemble dont trois fauteuils et quatre chaises sont conservés au Mobilier National.

Le sous-titre de la vente fait référence à la pièce "Serial Plaideur" écrite et interprétée par Jacques Vergès au Théâtre de la Madeleine en 2008.

L'exposition publique des objets aura lieu samedi à 13H30 et sera suivie de la vente à 14H30. Les acheteurs et les curieux pourront découvrir les biens au 20, rue de Vintimille (9e).