Les milliers d'Asiatiques descendus dans la rue dimanche pour réclamer un renforcement des mesures de sécurité sur les XIXe et XXe arrondissements, où leur communauté est très présente, n'ont pas été entendus. Entre dimanche soir 20 heures et lundi 16 heures, six personnes, dont cinq Chinois, ont été victimes de vols à l'arraché et de violences pour certaines.

Ainsi, au 27, rue Rebéval, trois personnes ont été agressées dimanche entre 20 heures et 21 heures. "On leur a volé leur sac, le contenu, on les a fouillées pour les dépouiller, raconte Monsieur P., témoin de la scène. Dans cette cité, c'est tous les jours, et quand on appelle la police, elle ne vient pas. La dernière fois, un policier m'a dit que si je voulais être tranquille, il fallait que je change de quartier".

Un peu plus tard, entre 1 heure et 1h30 du matin, la gérante du restaurant le Nouveau Palais de Belleville, 46 rue de Belleville, a été violemment agressée par des individus qui ont fui avec la recette de son établissement.

Le 29 mai dernier, devant ce même établissement, Jiang Hu, employé, était lynché pour avoir tenté de filmer une agression dont il était témoin. Depuis, le trentenaire est toujours dans le coma.

Lundi, ce sont trois autres personnes qui ont été agressées rue de Belleville et à qui on a dérobé sacs et bijoux. "Vers 16 heures, une Européenne s'est fait arracher son collier et son sac au niveau du 18 de la rue. Elle a perdu connaissance et a dû être hospitalisé" raconte Wi, un Chinois du quartier.

Une situation devenue insupportable pour le quartier où vivent des centaines de Chinois. Lundi, Frédérique Calandra, maire du XXe, a demandé "des moyens supplémentaires à la préfecture de police" et au ministre de l'Intérieur la mise en place de patrouilleurs sur ce secteur.


Retrouvez Metro Paris sur
Twitter et sur Facebook !