La peine ne serait pas assez sévère. Le parquet de Créteil a annoncé mercredi avoir fait appel du verdict de la cour d'assises du Val-de-Marne dans une affaire de meurtre. Le 28 mars, Islam Belkebir, un homme de 22 ans, avait été condamné à douze ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'Hakim Maddi, âgé de 18 ans, en 2010. Les deux jeunes, élèves du lycée Darius-Milhaud au Kremlin-Bicêtre, avaient eu un différend pour un motif futile. 

"Humiliés" par ce verdict

L'avocat général avait requis 20 ans de réclusion. Islam Belkebir encourait une peine maximale de 30 ans. A l'issue de l'audience, l'avocate de la famille de la victime, maître Christine Dumet-Boissin, avait dit : "la famille d'Hakim ne comprend pas la peine. On ne peut pas accepter qu'un élève entre armé dans un lycée et tue un autre élève".

"On se sent presque humiliés par un verdict comme ça", avait ajouté Karim, le grand frère d'Hakim, engagé, depuis les faits, dans la lutte contre la violence des jeunes via son association, KSSV. L'avocat de l'accusé, maître Jean-Christophe Ramadier, avait de son côté salué "une décision juste".

Le drame avait provoqué une très vive émotion mais aussi une forte indignation contre la montée de la violence scolaire, qui avait motivé l'organisation d'états généraux sur la sécurité à l'école à l'initiative du précédent gouvernement.