Il y aura bien un Tiberi dans le 5e arrondissement pour les municipales. Mais le père, Jean, passe le flambeau : c'est son fils qui va se présenter en mars prochain, face à Florence Berthout, la candidate officiellement investie par Nathalie Kosciusko-Morizet.

" J’ai attendu longtemps pour laisser sa chance à l’unité mais désormais, ma décision est prise", explique Dominique Tiberi  dans les colonnes du Figaro (article payant). " J'ai attendu longtemps pour laisser sa chance à l'unité", poursuit-il, indiquant avoir proposé "à deux reprises" à NKM d'être tête de liste.

Plusieurs menaces de dissidence

L'annonce n'est pas une surprise. "On s'y attendait, confie un proche de la candidate. La proposition de l'intégrer sur notre liste a été faite et refaite. Sans succès". Car NKM en avait fait une question de principe : le "renouvellement" devait passer par le 5e, et pas question de reprendre Jean Tiberi, empêtré dans les affaires judiciaires, dans son équipe.

L'annonce de Dominique Tiberi se fait surtout à la veille de la réunion de la commission d'investiture de l'UMP, qui  devrait, sauf surprise, confirmer les choix de NKM dans les arrondissements. Le 7, le 8e, le 14e et le 15e sont contestés par des candidats qui, à l'instar de Dominique Tiberi, menacent eux aussi de partir en dissidence.