La polémique autour de Dieudonné ne cesse de prendre de l'ampleur. Vendredi, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a sonné la charge contre l'humoriste via un communiqué indiquant que tous les moyens juridiques étaient étudiés pour faire interdire les ''réunions publiques'' et donc les spectacles de Dieudonné. Depuis, les pros et les anti-Dieudonné se mobilisent. Devant le théâtre de la Main d'Or dans le 11e arrondissement (qui appartient à l'humoriste), ses soutiens ont décidé de se rassembler à l'occasion d'une "réunion publique des quenelles" ce samedi. 

Face à un important dispositif de sécurité, quelques fans justifient leur présence. "Je ne comprends pas cette polémique", déclare un fan de l'ex-acteur sur BFMTV quand un autre préfère nier les propos antisémites de l'ancien compère d'Elie Semoun. Et même si "Complément d'enquête" sur France 2 a enregistré les propos de Dieudonné ironisant sur Patrick Cohen et les "chambres à gaz", la plupart des fans assurent qu'il "n'y a rien d'antisémite".

Les associations juives se mobilisent aussi

Ces soutiens tiennent aussi à défendre l'humoriste et ses fameuses "quenelles" notamment depuis que six jeunes ont été mis en examen à Lyon pour leur implication dans deux expéditions punitives contre des personnes qu'elles accusent d'avoir fait le salut de "la quenelle". Ce geste réputé antisémite ou anti-système popularisé par l'humoriste. Quelques-uns accusent des associations de défense juive d'avoir organisé cette vengeance.

Et les tensions ne risquent pas de s'atténuer. Plusieurs associations – dont certaines sont réputées violentes – ont lancé des appels à manifester le 16 janvier et le 19 janvier prochain, toujours devant le théâtre de Dieudonné. La ligue de défense juive, le Betar et d'autres associations ont notamment prévu d'y participer.