Les salariés de PSA Aulnay se rappellent aux bons souvenirs du gouvernement. Une centaine d'ouvriers de l'usine de Seine-Saint-Denis, qui doit fermer à terme, ont envahi mercredi matin le siège national de Pôle emploi, situé à la porte des Lilas (20e arrondissement de Paris).

Les manifestants sont restés une heure sur place afin de rappeler qu'ils ne veulent pas "finir ici" comme demandeurs d'emplois et s'opposer à nouveau à la fermeture de l'usine. Le délégué CGT Jean-Pierre Mercier a expliqué à l'AFP que "120 salariés" du site PSA de Seine-Saint-Denis étaient venus "prendre la parole" à l'occasion d'un comité central d'entreprise du service public de l'emploi.

Un message à Michel Sapin

Les salariés ont chargé le directeur général de Pôle emploi Jean Bassères de "faire passer le message au ministre du Travail" Michel Sapin. Le délégué CGT a rappelé que l'usine d'Aulnay était en grève depuis plus de trois mois. "C'est rare, cela prouve notre détermination. Le fait qu'on ne lâchera pas, il faut que le gouvernement se le dise", a-t-il prévenu.

Interrogée, la direction de Pôle emploi n'a fait aucun commentaire sur cette brève occupation.