Le prévenu n'avait "aucun souvenir" de ce vol d'ordinateur portable dans une voiture, en mai 2011. Mais il le considérait comme "plausible". Une éventualité qui lui vaudra un mois de prison ferme.

À 52 ans, Gérard A. est un habitué des tribunaux. Il fait son premier séjour en prison à l'âge de 16 ans, pour une 2 CV qu'il avait "empruntée". Traumatisé par son séjour derrière les barreaux, il est ensuite tombé dans une spirale d'allers-retours incessant en prison de laquelle il ne "demande qu'à sortir par n'importe quel moyen", a-t-il indiqué à la barre, précisant qu'il était "au bout du rouleau".

Extrême fatigue ou manipulation ?

De retour en prison depuis un an, il a demandé à la présidente de ne pas l"accabler davantage", mettant en avant des perspectives de suivi psychiatrique après sa sortie de prison avec un psychiatre à la prison de la Santé.

Cette nouvelle peine prononcée par le tribunal correctionnel de Paris a été confondue avec une précédente et ne viendra donc pas augmenter la durée de détention de Gérard A., qui devrait sortir de prison en mai prochain, à moins que le parquet, qui avait requis un an ferme, ne fasse appel. Ce procès est le dernier dossier concernant des faits commis par Gérard A. Jusqu’à présent, selon son avocat. Sa dernière condamnation remontait au 19 juin.