Quelque 5 000 partisans du mariage homosexuel, selon la police, se sont rassemblés mercredi soir devant l'Hôtel de ville de Paris pour dénoncer "l'homophobie" des opposants au projet de loi. Ils répondaient à l'appel d'associations comme Act-Up, SOS Homophobie et Aides qui dénoncent une libération de la parole homophobe et les risques de violence qu'elle entraîne, trois jours après l'agression de deux couples homosexuels ce week-end à Paris.

S'abritant de la pluie battante sous des parapluies noirs ou arc-en-ciel, les manifestants brandissaient panneaux et banderoles pour fustiger "l'intolérance et les discours de haine" qui "facilitent les passages à l'acte". "Un des visages de la haine", avaient écrit des manifestants sur des pancartes affichant les portraits d'Alain Escada, président de l'Institut Civitas proche des catholiques intégristes, ou de Frigide Barjot, chef de file de la Manif pour tous.