Il paraît que nous nous comportons mieux dans le métro. C'est en tout cas ce qu'indique une étude TNS Sofres publiée lundi par la RATP, qui lance à cette occasion une nouvelle campagne d'affichage animalière contre les incivilités.

D'après le sondage, les comportements irrespectueux auraient diminué de 9 % par rapport à 2013, et de 8 % par rapport à 2012, date de la première étude de ce type. Parmi les grossièretés en recul : le fait de bousculer sans s'excuser, de manger dans la rame, de ne pas céder son siège à une personne âgée, de ne pas replier sa poussette, de garder son sac sur le dos ou encore de rester assis sur le strapontin en période d’affluence. Cela représente en moyenne 6 incivilités en moins (74 par personne interrogée en 2014 contre 80 en 2012).

Des usagers satisfaits d'eux-mêmes

Interrogés sur leur propre comportement, les voyageurs se disent évidemment exemplaires. Ainsi, 98 % d'entre eux affirment se comporter plus souvent avec courtoisie, et 96 % ont pris des bonnes résolutions pour ne pas salir la rame de métro ou le bus.

Pas de quoi pavoiser cependant. Sur cet échantillon représentatif de 1.450 voyageurs, ils sont toujours 97 % à avoir rencontré au moins un comportement de ce type au cours du mois écoulé. Au chapitre de la propreté, la RATP récolte 10.000 tonnes de déchets sur son réseau chaque année. Au top des incivilités figure toujours la gêne occasionnée par les attroupements de voyageurs devant les portes de la rame empêchant les passagers de descendre. La saturation du réseau n'y est peut-être pas totalement étrangère.