Les interpellations et les placements en garde à vue n'ont pas suffi à les dissuader. Mercredi matin, de nouvelles actions étaient organisées du côté des aéroports parisiens pour protester contre la concurrence des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC). 

Vers 9 heures, un cortège de 200 voitures environ a quitté Roissy ce mercredi matin. Vers 9h30, les véhicules devaient prendre la direction de Paris via l'autoroute A1. A Orly, deux stations de taxis étaient bloquées par 70 véhicules. 

Blocages annoncés

Dans la nuit de mardi à mercredi, soixante-quatre chauffeurs de taxi avaient été placés en garde à vue après une manifestation surprise place de la Concorde (8e) avant d'être tous relâchés dans les heures qui ont suivi. Les chauffeurs de taxi avaient été placés en garde à vue pour "délit d'entrave à la circulation et refus de dispersion après sommations suite à un attroupement", selon une source policière. 

Les syndicats de taxis avaient durci le ton mardi soir en appelant à une grève nationale reconductible. Ils avaient également annoncé "des opérations coups de poing, des blocages". Ils n'ont pas tardé pour s'exécuter.