Le 19 juin 1986, Coluche perdait la vie dans un grave accident de la route. L'humoriste conduisait alors sa moto lorsqu'il a soudainement été percuté par un camion de 38 tonnes. A l'époque, le conducteur du poids lourd, Albert Ardisson, avait choisi la discrétion après s'être brièvement exprimé sur Antenne 2 : ''Je ne l'ai pas vu. Il a débouché. Je l'ai vu quand il a tapé là. Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise d'autre ? Il allait vite, très vite !'', avait-il expliqué.

Alors qu'un rond-point au nom du défunt artiste vient d'être inauguré à Opio, près de Grasse où a eu lieu le drame, Albert Ardisson s'est confié au quotidien Le Petit Niçois. Aujourd'hui âgé de 75 ans, l'homme n'a pas oublié l'accident qu'il a qualifié de ''très grave'' et qui l'a traumatisé à vie. Le retraité, qui a souffert d'une longue dépression, a également révélé qu'il avait ''percuté la moto de Coluche alors qu'il effectuait un virage sec à gauche''.

''Le père de Thierry Ardisson''

Albert Ardisson a ainsi choisi de rester dans l'anonymat, ce qui n'est pas toujours facile lorsqu'on est celui qui conduisait ''le putain de camion'' (ndlr: la chanson de Renaud en hommage à Coluche) responsable de la mort de l'un des humoristes les plus populaires de France et fondateur des Restos du Cœur. L'ancien routier a cependant trouvé une parade : se faire passer pour le père de l'animateur-producteur Thierry Ardisson : ''Généralement, cela coupe court à toute discussion'', a-t-il déclaré. 

Ces déclarations de l'ancien routier, qui vit sur les hauteurs de Nice, viennent contredire une fois de plus la théorie du complot du gouvernement. En effet, après la mort de Coluche, certains avaient émis l'hypothèse que l'humoriste avait été assassiné, notamment en raison de ses engagements politiques.