Elle le jure, elle n'a rien volé. Amy Schumer est dans la tourmente cette semaine. Des humoristes américains ont affirmé que la comédienne avait subtilisé quelques blagues à ses collègues. La première a avoir lancé l'offensive est Wendy Liebman. Sur Twitter, elle postait : "Entre Amy Schumer qui ressort une de mes meilleures blagues dans son émission spéciale sur HBO, et le ''meme'' qu'on en a tiré, j'arrête les réseaux sociaux". Un message effacé depuis mais capturé par de nombreux sites américains, dont BuzzFeed.

Tammy Pescatelli accuse également Amy Schumer de puiser ses blagues dans son catalogue : "Il y en a tellement d'autres, mais personne n'écoute". Elle en a profité pour poster un lien vers l'un de ses spectacles (datant de 2006) et un extrait d'un des films de la comédienne pour appuyer son propos.

Sur sa vie, elle n'a rien volé

Un autre comique, Chuck Martin, a relevé quelques similitudes entre les punchlines d'Amy Schumer et celles de Wendy Liebman mais aussi de Kathleen Madigan et sur Twitter, il suggère, du coup, à ses trois là de se parler. Les Twittos s'en sont eux aussi mêlés. Et certains d'entre eux estiment qu'Amy Schumer s'est peut-être un peu trop inspiré d'un vieux spectacle de Patrice O’Neal quand elle blague notamment sur les positions sexuelles.

Face à toutes ces allégations portées contre elle, Amy Schumer a réagi. D'abord sur Twitter où elle clame son innocence. "Sur ma vie, je n'ai jamais volé une blague et je ne le ferai jamais", écrit-elle sur le réseau social. Elle s'est ensuite rendue sur le plateau de Jim Norton. "Je voulais venir, t'en parler et laver mon nom parce que je ne ferai jamais ça et je ne l'ai jamais fait". Et pour prouver sa bonne foi, elle se dit même "prête à passer au détecteur de mensonge".

A LIRE AUSSI >> PHOTOS – Amy Schumer assume ses formes dans le nouveau calendrier Pirelli