C'est un échec pour ses avocats. Bill Cosby devrait bientôt répondre devant la justice d'agression sexuelle commise sur une employée de l'université de Temple, en Pennsylvanie. Un juge de cet Etat a, en effet, validé mercredi les poursuites engagées contre l'ancienne star du ''Cosby show'', ouvrant la voie à la tenue d'un premier procès au pénal.

Bill Cosby a été inculpé le 30 décembre dernier alors qu'Andrea Constand affirme qu'en 2004 l'acteur l'a droguée avant d'abuser d'elle. Cette affaire a d'abord été abordée dans une procédure civile, qui avait permis à la jeune femme d'obtenir une réparation financière.

Une pilule et des attouchements

Dans le cadre de cette première procédure, qui remonte à 2005, Bill Cosby a reconnu avoir donné une pilule à Andrea Constand, puis avoir caressé sa poitrine et s'être livré à des attouchements sexuels. Il avait cependant affirmé que la relation était consentie et que la jeune femme n'avait jamais manifesté son opposition.

Mais le nouveau procureur de l'Etat a finalement décidé d'emmener cette affaire sur le terrain du pénal alors qu'une dizaine d'autres femmes ont porté des accusations similaires contre Bill Cosby.

Manipulateur et agressif

Dans un costume couleur terre, Bill Cosby est apparu, mercredi lors de l'audience, détendu et en bonne forme. A 78 ans, il est néanmoins devenu quasiment aveugle. Devant le tribunal, le public a ainsi pu le voir parlant dans le vide alors qu'il pensait que ses avocats étaient à ses côtés.

Lors de son audition, l'une des avocates d'Andrea Constand, Dolores Troiani, l'a décrit comme un personnage manipulateur et agressif. Prochaine étape : l'audience préliminaire au procès qui a été fixée au 8 mars.

A LIRE AUSSI
>> Affaire Bill Cosby : les avocats de l'acteur tentent de faire annuler les poursuites
>> Une victime de Bill Cosby raconte sa nuit cauchemardesque