Malgré la violence, il reste de marbre. Christophe Beaugrand a expliqué au Parisien être régulièrement insulté sur Twitter. "Comme j'ai soutenu le mariage pour tous, les insultes homophobes sont très fréquentes", a-t-il raconté au quotidien.

Très actif sur Twitter, Christophe Beaugrand compte plus de 550 000 followers. Parmi les milliers de messages bienveillants, d'autres se révèlent particulièrement haineux envers le présentateur de ''Secret Story''. ''Pauvre merde'', ''tarlouze pathétique'', ''pédale qui ne devrait pas exister'' peut-on ainsi lire sur le réseau social.

Il prend la défense de ''Secret Story''

Mais la haine glisse désormais sur Christophe Beaugrand. "C'est parfois hyper violent, mais j'ai pris du recul, ça ne me blesse plus. Il faut se blinder... Je n'ai pas envie de laisser gagner ceux qui veulent nous salir" , a-t-il expliqué. Les seuls messages qui le font sortir de ses gonds sont ceux qui s'en prennent à son intégrité professionnelle.

''Si les critiques sont polies et argumentées, ça ne me dérange pas. Mais pendant 'Secret Story', certains disaient que je faisais cette émission par opportunisme, ou que tout y était truqué. Là, je réponds, car je n'aime pas qu'on remette en cause la sincérité de ma démarche'', a-t-il confié

Engagé pour les droits des homosexuels

Lassé d'être la cible de malfaisants, certaines stars, comme Christophe Willem ou Michel Polnareff, ont préféré se retirer de Twitter. Christophe Beaugrand, lui, n'envisage pas de le faire. ''Je n'ai pas envie de laisser gagner ceux qui veulent nous salir. La majorité de nos abonnés sont bienveillants; si on ferme nos comptes, ce sont eux qui en pâtissent. Pour moi, les réseaux sociaux sont très importants. Je réponds toujours aux messages moi-même, personne ne gère mes comptes'', a raconté celui qui est engagé de longue date pour les droits des homosexuels.

Christophe Beaugrand soutient, en effet, l'association Le Refuge qui vient en aide à de jeunes homosexuels rejetés par leur famille. En novembre dernier, il était également monté au front sur le plateau de ''Face à France'' sur NRJ12, où il avait ainsi remis vertement à sa place Christine Boutin qui avait déclaré que l'homosexualité était une ''abomination''.

A LIRE AUSSI
>>
Harcelé, Christophe Willem ferme son compte Twitter
>>
Michel Polnareff dit ''good bye'' aux réseaux sociaux
>>
Christophe Beaugrand remet Christine Boutin à sa place