Jour J pour Lauryn Hill. Condamnée à trois mois de prison ferme pour fraude fiscale, la chanteuse a purgé mardi son premier jour en détention. L'Américaine de 38 ans est accusée de n’avoir pas déclaré au fisc américain 1,8 millions de dollars gagnés entre 2005 et 2007. L'interprète de Doo Wop est incarcérée dans l'établissement pénitentiaire de Danbury, au nord de New York, où elle cohabitera avec les autres prisonniers dans de grands dortoirs ouverts. Tous les détenus sont susceptibles d'être engagés pour de petits boulots de maintenance, de terrassement ou de restauration.

En liberté surveillée pendant un an

A sa sortie, l'ex-leader des Fugees sera placée en liberté surveillée pendant un an et devra restée enfermée chez elle pendant les trois premiers mois. De nombreux internautes se mobilisent depuis quelques heures sur Twitter par le biais du mot #freelaurynhill pour tenter d'avancer le jour de sa sortie de prison. Dans un premier temps, la chanteuse américaine avait tenté de temporiser en clamant avoir signé un gros contrat avec Sony Music pour la sortie prochaine d'un nouvel album. Son avocat affirmait même que sa cliente avait remboursé l'intégralité de sa dette, soit un montant colossal d'un million de dollars.

Dans une lettre ouverte publiée sur son compte Tumblr au mois de juin, Lauryn Hill s'était ensuite insurgée contre la décision de justice. Selon ses propos, "le concept du racisme inversé est défectueux si ce n’est absolument ridicule. La plupart des réponses négatives des gens de couleur envers les blancs, ne sont que la réaction à la haine, la violence, la cruauté et la brutalité faites par les blancs pendant des siècles. Une grande partie des fondations du monde moderne a été construite sur le travail libre forcé des personnes noires."