Dans le film "Diana", le réalisateur a choisi de raconter l'histoire d'amour entre la princesse et le docteur Khan, un chirurgien qu'elle a connu deux ans avant sa mort en 1997. Basé sur le livre-révélation de Kate Snell sorti en 2011 et réédité à l'occasion de la sortie du film, le film d'Oliver Hirschbiegel a soulevé un tollé en Angleterre en raison de certaines inexactitudes et son côté "intrusif". 

Jusque là, le Dr Khan avait gardé le silence, laissant les rumeurs faire leur nid depuis des années. A peine savait-on qui était cet homme aux lunettes noires dans l'Abbaye de Westminster, le jour des obsèques de la princesse de Galles. Pourtant, ce dimanche, l'ancien amant de la princesse est sorti de son silence dans un entretien accordé au journal The Sun. Une interview dans laquelle il donne sa version des faits sur sa liaison avec Diana. 

"Mon entourage ne s'est jamais opposé à cette relation"

Nous sommes le 31 août 1995. Diana reçoit le coup de téléphone affolé de l'une de ses amies de très longue date, Oonagh Toffolo. Son mari, Joe, doit subir un triple pontage coronarien à l'hôpital Royal Brompton. Elle tombe immédiatement sous le charme du médecin pakistanais du mari de son amie. Un homme affable, beau et imperturbable. Mais son divorce avec le prince Charles n'est pas encore prononcé et durant quelques mois, Diana et le chirurgien cachent leur relation. Ce sont ces quelques mois d'amour fou entre Diana et Hasnat qui sont racontés, romancés. 

Si le réalisateur Oliver Hirschbiegel et l'écrivain Kate Snell cherchait la bénédiction du Dr Khan, c'est raté. Ce dernier a qualifié ce film de "trahison" en raison de l'image renvoyée de sa famille. "L'idée même que mes parents n'approuvaient pas ma relation avec Diana, ce sont des histoires. Seuls mes amis les plus proches savaient ce qu'était vraiment cette relation. Mes grands-parents, mes parents et toutes les personnes de mon entourage qui ont rencontré Diana ne se sont jamais opposées à cette relation", tonne le chirurgien. Contrairement à ce que le film avance, la famille du médecin pakistanais était "très heureuse" pour Diana et Hasnat qui précise que sa famille elle-même a donné sa bénédiction.

Pour lui, ils étaient bel et bien séparés lorsque la voiture de Diana s'encastre sous le pont de l'Alma à Paris, ce 31 août 1997. Ce n'est qu'en apprenant la mort de son ex-compagne qu'il découvre sa relation avec Dodi Al-Fayed. "Tout le monde veut des détails croustillants mais je ne les révèlerai jamais. Je veux être connu et reconnu comme chirurgien, comme une personne qui sauve des vies", précise t-il.