L'improbable cliché avait fait le tour de la toile. Jean-Marie Le Pen a décidé d'attaquer Brahim Zaibat en justice pour le selfie pris à son insu et dévoilé en décembre dernier. Sur cette photo, on peut voir le danseur assis dans un avion juste derrière le fondateur du Front National en train de piquer un somme. Brahim Zaibat avait publié le cliché sur son compte Facebook au moment des élections régionales avec ce message : ''Mettez les KO demain en allant tous voter. Pour préserver notre France fraternelle.'' Depuis sa publication, la photo a été likée par plus de 194 000 personnes.

Brahim Zaibat avait consulté ses avocats

Mais bien évidemment pas par le principal Intéressé. Jean-Marie Le Pen réclamerait ainsi 50 000 euros à l'ancien candidat de ''Danse avec les stars'', selon des informations de Public. L'homme politique exigerait également que Brahim Zaibat s'excuse via les réseaux sociaux. L'ancien petit ami de Madonna s'attendait dès le départ à une réplique judiciaire. Avant de publier son selfie, il a donc pris soin de contacter ses avocats comme il l'a expliqué lors d'une interview accordée à téléStar le vendredi 8 janvier. Au cours de celle-ci, il a également confié avoir ''reçu un papier d'huissier''.

''Ce n'est pas grave, je suis prêt. Je l'ai fait après réflexion. Personne ne pourra avoir le même selfie que moi. Je suis très content", a expliqué au magazine télé Brahim Zaibat qui a attendu le moment opportun pour diffuser ce cliché. ''Cette photo, je l'avais dans mon téléphone depuis plus de deux ans. Je voulais l'utiliser au moment voulu. J'ai pensé que les régionales étaient le bon moment car au premier tour, ils étaient [le FN] assez forts. J'ai tenu à la sortir pour inciter les jeunes à voter. C'est important pour la France'', a-t-il déclaré.

A LIRE AUSSI
>> Brahim Zaibat : un selfie avec Jean-Marie Le Pen pour inciter à voter contre le FN