Il a fait une entorse à son habituelle discrétion. Vincent Zulawski, le fils de Sophie Marceau et d'Andrzej Zulawski, s'est exprimé dans Paris Match sur la mort de son père. Le réalisateur de L'important c'est d'aimer et L'amour braque est décédé le 17 février à l'âge de 75 ans des suites d'un cancer.

Pour le jeune homme, cette mort était inéluctable. ''Il m’a appelé, j’ai entendu le timbre de sa voix et j’ai compris. Il était un homme fier et sans concessions. Je savais qu’il n’allait pas se soigner, qu’il allait foncer vers la mort. Il est resté libre jusqu’au bout'', a-t-il expliqué.

Des adieux brutaux

Xavier Zulawski, le fils qu'Andrzej a eu avec sa première femme l'actrice polonaise Malgorzata Braunek, a confirmé les réticences du cinéaste à faire front contre la maladie. ''Il détestait la médecine. Il y a trois mois, lorsqu’il a appris qu’il était malade, c’était comme un verdict. C’est difficile de faire des adieux aussi brutaux. Moi j’habite en Pologne, donc j’ai pu le voir tous les jours, et en profiter jusqu’à la fin. Pour mes frères, c’est différent puisqu’ils vivent à l’étranger'', a déclaré celui qui est également réalisateur.

Vincent et Xavier ont assisté en compagnie de leur autre frère Ignace aux funérailles de leur père, qui a été enterré lundi dernier à Gora Kalwaria, à 30 kilomètres de Varsovie. Sophie Marceau, très émue, était également sur place. L'actrice, qui a été en couple avec Xavier Zulawski pendant 17 ans jusqu'en 2001, a toujours préservé son fils d'une exposition médiatique.

Un futur metteur en scène

''En France, à l'école, on ne faisait pas le lien. J'ai échappé à ça'', a raconté Xavier Zulawski qui voulait être paléontologue avant de s'engager dans des études artistiques à Londres. Aujourd'hui, il espère faire de la mise en scène. Mais veut surtout y arriver par lui-même. ''A l'université, il y a encore des gens qui me demandent pourquoi je fais une école, et pourquoi je n'ai pas de piston... Je ne leur réponds pas'', a-t-il conclu.

A LIRE AUSSI
>> PHOTOS - Sophie Marceau, en larmes, avec son fils Vincent à l'enterrement du cinéaste Andrzej Zulawski