Elle n'est pas rancunière. Yael Naim s'est rendue au défilé John Galliano, qui a eu lieu dimanche 6 mars dans l'après-midi dans la cour de récréation du lycée Carnot, établissement situé dans le VIIe arrondissement à Paris. Si la présence de la chanteuse franco-israélienne sur les bancs des invités a pu en étonner certains c'est que le créateur a tenu il y a quelques années de violents propos antisémites.

En octobre 2010 et février 2011, John Galliano, complètement ivre, attablé à la terrasse d'un restaurant parisien avait notamment lancé à plusieurs femmes ''J'adore Hitler ! Les gens comme vous devraient être morts !'' et "Sale face de juive, tu devrais être morte". Dans la foulée, il avait été condamné à 6000 euros d'amende avec sursis et avait été licencié de chez Dior.

''Créer des ponts''

"C’était important pour moi d’être ici, d’accepter l’invitation. C’est une personne qui a eu des propos dans un état d’ivresse et qui s’est vraiment profondément excusé ensuite. Je préfère toujours créer des ponts et laisser une chance aux choses positives de se créer que d’avoir peur'', a expliqué à Non Stop People Yael Naim.

De fait, John Galliano s'était excusé maintes fois. Sur le plateau de l'émission de Canal+ ''Supplément'', il avait ainsi réitéré : ''Je le répète je ne suis pas antisémite, je ne suis pas raciste." Il avait alors mis ses phrases sur le compte de son alcoolisme et de son addiction à la drogue.

Elie Semoun parmi les invités

''Et puis, si je me suis trompée on va s’en rendre compte un moment. Je préfère toujours partir sur le fait de se comprendre et de pardonner une bêtise pour une personne qui est extrêmement créative. Donc j’espère que je n’ai pas eu tort", a poursuivi Yael Naim, qui a posté sur son compte Twitter un message ''Journée consacrée à la mode aujourd'hui. Merci à la maison John Galliano et à Bill Gayten pour ce magnifique moment''.

Outre Yael Naim, qui a été sacrée artiste féminine de l'année aux dernières Victoire de la musique, on a notamment pu voir Elie Semoun, Ophélie Meunier, Kelly Rowland ou Lewis Hamilton parmi les stars présentes au show de John Galliano.

A LIRE AUSSI

>>
John Galliano : ''Je ne suis pas antisémite, je ne suis pas raciste''
>>
PHOTOS - Fashion week à Paris : défilés de stars