Conrad Murray a poussé les portes du pénitencier. Le médecin de Michael Jackson, condamné en novembre 2011 à quatre ans de prison pour homicide involontaire, a quitté la prison de Los Angeles où il était incarcéré dans la nuit de dimanche à lundi, à 00h01 précisément indiquent les médias américains.

Cet ancien cardiologue avait été reconnu coupable d'avoir prescrit au roi de la pop un puissant anesthésiant, le Propofol, à l'origine du décès de ce dernier. A l'époque, le chanteur préparait une série de concerts qui devaient marquer son grand come-back sur scène. Conrad Murray, son médecin personnel, l'aurait assisté pendant toute cette période, particulièrement exigeante pour sa santé comme en attestent les images du documentaire de Kenny Ortega, This is it.

Il voudrait reprendre la médecine

A 60 ans, le médecin du scandale n'aurait pas désespéré de reprendre ses activités, même si sa licence a été révoquée dans trois Etats, dont la Californie. Il dirigeait auparavant des cliniques à Miami, en Floride, et Las Vegas, dans le Nevada. Il entendrait par ailleurs faire appel de sa condamnation, même si une modification législative lui a permis de sortir plus tôt que prévu de prison.

Le mois dernier, Conrad Murray a pu savourer une première victoire à l'issue du procès de la famille Jackson contre le promoteur AEG. Les jurés ont en effet estimé que le médecin n'était pas incompétent à suivre Michael Jackson lors des préparatifs de ses concerts.