"Acceptes-tu cette rose ? ". Après huit ans d'absence, le Bachelor est de retour et il est bien décidé à trouver chaussure à son pied. Le concept est simple, il faut aider un célibataire à trouver la femme de sa vie parmi vingt prétendantes. Pour cette version 2013, NT1 a vu les choses en grand : un nouveau célibataire, un nouvel animateur, une maison grandiose et vingt demoiselles en forme. 

Un Bachelor très caliente

Pour cette nouvelle version, NT1 est allé chercher son prince charmant de l'autre côté des Pyrénées, à Barcelone. La chaîne a ramené Adriano dans ses valises, un célibataire d'une trentaine d'années, fils d'un espagnol et d'une maman franco-cubaine. L'homme parle sept langues et exerce le métier de courtier à Barcelone après avoir été champion de ski alpin dans sa jeunesse et trader à Londres. Autant dire que l'homme a le sang chaud.

Si Adriano a tout pour plaire sur le papier, il n'en demeure pas moins célibataire. Trouver l'amour de sa vie et fonder une famille sont devenues ses priorités. Et c'est parmi vingt prétendantes qu'il va tenter de trouver la perle rare, celle qui sera comme il l'imagine : une femme cultivée, sociable, possédant un fort tempérament et de l'humour. Avec ses faux airs de Bradley Cooper, Adriano risque bien de faire chavirer les coeurs et de ne pas laisser indifférentes la vingtaine de jeunes femmes venues tenter de le séduire.

Grégory Ascher aux manettes

Adriano n'est pas la seule nouveauté de cette version 2013 du Bachelor. L'autre découverte est un garçon que les auditeurs de RTL 2 et téléspectateurs du Loto sur France 2 connaissent bien puisque c'est Grégory Ascher qui a été choisi pour recueillir les confidences d'Adriano.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le duo fonctionne bien. Avec une sacrée dose d'humour et de complicité, Gregory Ascher et Adriano vont faire la paire durant huit épisodes de 90 minutes chacun. Le concept historique de l'émission n'a pas changé, seul le traitement s'est modernisé : le montage est plus dynamique et la voix off, moins présente que les autres années, laisse le champ libre aux réactions tantôt drôles, tantôt émouvantes des participants. Bref, on rit de bon coeur face à ce Bachelor nouvelle version.