Casse-toi, riche c**
La supercherie de la Voix monte à la tête de tout le monde. "Il faut qu'on se démerde pour que Vincent se barre", chuchote Florine à tout le monde. Vincent devient un faux pestiféré pressé par tous de quitter la Maison. C'est clairement le sujet de toutes les conversations. La seule chose qui préoccupe Alexia, c'est que Vincent l'oublie dès qu'il sort. Elle avoue avoir abandonné l'idée de le faire rester. Vincent fait croire aux autres qu'il suspend sa décision au dîner avec son père. Il accepte de visualiser un message vidéo de son père, encore au Portugal qui lui conseille de rester dans le jeu. Ce qui n'arrange pas les affaires des autres, dégoûtés de voir que Vincent va écouter son père. Gautier n'a pas envie d'aller dans le sas, mais fait croire que cela ne le dérange pas. Anaïs la joue sport "Fais commme tu le sens". Julien, Florine et Gautier veulent faire comprendre à Vincent qu'il ferait mieux de partir. Toute la journée, ils complotent. Eurêka ! Il faut ignorer Vincent pour qu'il ait déjà l'impression d'être dehors.

Florine sur le point d'être démasquée
Florine toujours en mission "medium des animaux" fait croire qu'elle peut parler avec son chien. La Voix pousse le vice, jusqu'à faire appeler la blonde par son chien, qui, à coups de "waf" et de woufwouf" lui dit soit-disant qu'il viendra à la Maison vendredi. c'est bien entendu la Voix, une fois de plus, qui lui souffle les bonnes réponses. Tout le monde est toujours impressionné par son talent  quand soudain... Clara lui demande des preuves. Florine sort le grand jeu et "trouve" le noms des chiennes que Gautier a eu dans le passé,  Madison et Idole, la mère et la fille. Devant tant de merveilles, le jeune homme ose formuler un rêve "Si tu arrives à parler à ma chienne Madison, ce serait top, c'était ma meilleure amie". Quand les poules auront des dents, sûrement !

Soirée black and white
... ou défilé des faux-culs, au choix. Pour faire oublier que l'éviction de Vincent permettrait à quatre d'entre eux d'accéder à la finale, un show est organisé à la Maison. Florine doit juger les prestations des couples, chargés de s'imiter l'un l'autre. Alexia et Vincent échangent les rôles et se taquinent mollement.
Gautier imite Clara et vice-versa. Les mecs ont la dent dure avec leur moitié. Les plus convaincants restent Anaïs et Julien aux yeux de Florine. Son interprétation d'Anaïs appelant "Foufouna" l'a emporté. Ils gagnent mille euros chacun. La stratégie n'en reste pas lettre morte pour autant. Diligenté par Julien, Gautier essaie de rallier Anaïs à sa cause. Elle est chargée de porter le coup décisifi, qui montrera la sortie définitive à Vincent. Pour cela, elle a un argument choc : "Moi, je prends les 80,000 euros et je me barre en moonwalk" Et la belle de l'appeler "patron". On le sent clairement qui vacille. Alexia se sort grandie de cette conspiration, elle qui peut montrer sa belle âme, contre les vilains Gautier et Julien, comploteurs de l'ombre. Mais ce qu'elle craignait arrive : Vincent annonce qu'il quitte la Maison. Ses amis l'accueillent par des cris de liesse. Ni Florine, trop contente, ni Julien, carrément prêt à lui faire une ola, ne cachent combien ils sont contents. Vincent le bluffeur est accueilli par des "merci, patron" au sortir de l'ascenseur. Alexia, qui ne sait pas que c'est un leurre sait qu'elle va devoir faire face seule à la joie des habitants et à la semaine qui arrive/