C'est une décision de justice qui a le goût de la victoire pour le clan Benzema. Après un gros quiproquo, la juge d'instruction a finalement accepté que l'attaquant côtoie à nouveau son coéquipier des Bleus Mathieu Valbuena, décision "immédiatement exécutoire" malgré l'appel du parquet. Dans un premier communiqué, le parquet avait d'abord affirmé que son appel était suspensif, et donc que les deux joueurs ne pouvaient pas encore se rencontrer, ce qui était contesté par l'un des avocats de Benzema, Alain Jakubowicz.

Ce dernier a pris acte de cette décision mais a réaffirmé que son "objectif" était "d'obtenir que l'honneur sali" de Karim Benzema "soit lavé" dans l'affaire du chantage à la sextape. "Nous prenons note que c'est le procureur de la République qui a rendu publique cette décision" de levée du contrôle judiciaire, "en même temps qu'il en interjetait appel", a déclaré Me Alain Jakubowicz.

"Benzema n'est en rien coupable des faits qui lui sont reprochés"

Il a rappelé que cette décision avait été "prise d'office" par la juge d'instruction, et non à la suite d'une demande de Karim Benzema. "L'objectif de la défense de Karim Benzema n'est pas la mainlevée d'un contrôle judiciaire, mais d'établir ce que le dossier fait déjà, que Karim Benzema n'est en rien coupable des faits qui lui sont reprochés."

Depuis sa mise en examen le 5 novembre pour "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de malfaiteurs", la star du Real Madrid avait interdiction d'entrer en contact avec Mathieu Valbuena. Dans une ordonnance rendue mercredi, la juge d'instruction a supprimé l'interdiction d'entrer en contact avec le joueur de l'Olympique lyonnais. L'appel du procureur sera examiné le 4 mars prochain par la chambre d'instruction.

EN SAVOIR + >> En fait si, Karim Benzema va pouvoir rencontrer Mathieu Valbuena