La décision lui appartient. Alors que l'on s'attendait à une levée rapide de la suspension de Karim Benzema, maintenant qu'il peut rejouer avec Mathieu Valbuena, Noël Le Graët a expliqué ce mercredi à l'AFP pourquoi il avait encore besoin "d'un petit peu de temps" avant de se prononcer. Depuis les attentats de Paris en novembre et surtout ceux de Bruxelles mardi, le président de la FFF devant en effet se pencher très sérieusement sur la problématique de sécurité autour de l'Euro 2016.

"J'ai l'impression qu'ils étaient prêts à rejouer ensemble, mais après la sincérité..."

Mais après avoir réaffirmé à l'agence de presse que la question du maintien ou non de l'épreuve en France cet été ne se "pose même pas", Le Graët a expliqué sa vision des choses sur les conséquences de cette épineuse affaire de la sextape. Dissociant les problématiques des deux joueurs - "Valbuena est sélectionnable, mais il doit retrouver sa place à Lyon" et "Benzema n'est actuellement pas sélectionnable" -, le dirigeant estime qu'ils "sont capables de jouer ensemble".

Reste à savoir si les deux internationaux le désirent : "J'ai l'impression qu'ils étaient prêts à rejouer ensemble, mais après la sincérité...". Alors, pour lever les derniers doutes d'ici sa prise de décision "avant le 15 avril", Le Graët juge "probable" mais "pas nécessaire" la mise en place d'une rencontre entre Benzema et Valbuena. Histoire de ne pas gangrener le vestiaire tricolore pendant l'Euro. 

À LIRE AUSSI
>> Menace terrorisme : la France s'accroche à son Euro
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews