On peut être généreux sur un terrain de football, sans compter ses efforts, et généreux en dehors, sans compter ses sous. André-Pierre Gignac, lui, l'est donc doublement, si l'on se fie à l'anecdote révélée ce jeudi par Fox Deportes.

En effet, selon le média mexicain, l'attaquant des Tigres de Monterrey, auteur contre Chiapas (3-1) de son cinquième but en cinq matchs depuis le début du tournoi de clôture du Championnat du Mexique (dans lequel il culmine à 20 buts en 25 matchs), s'est en effet signalé d'une manière peu banale, en mettant la main à la poche pour dépanner des supporters. Littéralement.

200 ou 300 pesos

La scène se déroule dans le quartier de San Pedro Garza Garcia, où un groupe de fans des Tigres grillent un stop. La police intervient et, devant l'incapacité des membres de cette petite troupe à régler son amende, s'apprête à immobiliser le véhicule. C'est alors qu'André-Pierre Gignac intervient, plaidant la cause des jeunes gens... avant de payer 200 des 300 pesos réclamés par les forces de l'ordre !

Soit une somme équivalant à une dizaine d'euros. Pas grand-chose à l'échelle de son salaire de footballeur, certes, mais une délicate attention qui a dû toucher ces supporters en plein cœur. Lesquels en ont d'ailleurs profité pour immortaliser cet instant avec un petit selfie des familles posté sur Facebook. Pour la postérité. 

A LIRE AUSSI >> La "vida loca" d'André-Pierre Gignac au Mexique