Le Shakthar Donetsk (7 points), Chelsea (7 points) et la Juventus Turin (6 points) se tiennent dans un mouchoir de poche. En tête du groupe E, rien n'est décidé. C'est pourquoi l'affiche qui opposera mardi les Blues aux Turinois promet d'être électrique. Le choc verra deux formations s'affronter avec chacune l'idée en tête de jouer face à l'autre sa qualification.

Au match aller, les deux opposants avaient déjà livré une bataille épique qui s'était finalement soldée sur un score nul 2-2. Au doublé d'Oscar, lors de sa première titularisation chez les Blues, Arturo Vidal et Fabio Quagliarella avaient répondu en enlevant le pain de la victoire in extremis de la bouche des champions en titre. De ce match, Chelsea a appris. Même sans leur capitaine, l'arrière central John Terry, indisponible pour trois semaines (genou), les Londoniens feront désormais preuve d'une plus grande rigueur défensive. D'autant que la formation de Roberto Di Matteo sait maintenant que contre la Juve le match n'est pas gagné tant que l'arbitre n'a pas sifflé.

Les Turinois moins efficaces devant le but

En effet, chez les champions d'Italie, c'est devenu une habitude d'être mené et de revenir au score lors des derniers instants. Après les Blues, les Bianconeri ont également fait le coup d'abord à domicile contre le FC Shakhtar Donetsk (1-1), puis ils ont remis ça plus tard sur la pelouse du FC Nordsjælland (1-1). Chelsea est donc prévenu. Toutefois, les Blues savent aussi que marquer des buts n'est pas le point fort des Turinois en ce moment.

A titre de comparaisons, depuis le début de la phase de poule, les Anglais ont inscrit pratiquement le double de buts des Italiens (7 contre 4) en tirant moins de fois au but que ces derniers (37 fois pour Chelsea contre 58 pour la Juve). Un avantage anglais finalement peu étonnant quand on sait que 32 des frappes turinoises sont allées hors du cadre contre seulement 14 pour Chelsea. Pour surprendre cette fois-ci les hommes de Di Matteo, les joueurs transalpins d'Antonio Conte devront obligatoirement régler la mire au risque peut-être de voir leur aventure européenne s'arrêtér prématurément.