De la pluie, un terrain gras, David qui vient à bout de Goliath… Le fameux "charme" de la Coupe de France a encore opéré mardi soir en Normandie. Le "petit" club de Granville, pensionnaire de CFA 2, a battu le "gros" Bourg-en-Bresse, qui évolue trois niveaux au-dessus. Après 120 minutes de lutte âpre, les amateurs sont venus à bout des professionnels grâce à un but de Tommy Untereiner, moins de dix minutes après le début des prolongations. Devant plus de 3000 personnes acquises à leur cause, les hommes de Johan Gallon ont tenu bon et ont décroché leur billet pour les quarts de finale.

Un quart face au PSG ?

"C'est quelque chose d'unique. Je ne peux pas dire qu'on a volé le match. On a mis les ingrédients pour le gagner. Ce n'est pas du hasard ce qu'il se passe aujourd'hui à Granville", confiait, tout heureux, l’entraîneur de Granville à la fin de la rencontre. "C'est plus que ce qu'on imaginait. On a fait ça pour les supporters. C'est fabuleux. Le public est venu massivement. C'est un très bel événement pour le club", rapportait de son côté le défenseur Abel Behma, qui s’est montré intraitable tout au long de la rencontre.

À LIRE AUSSI >> L'exploit de Sochaux qui élimine Monaco (2-1)

Après avoir éliminé deux clubs de Ligue 2, les Normands souhaitent maintenant affronter des clubs de l’élite lors des quarts de finale. "On est très heureux d'emmener cette équipe de copains en quarts de finale. On espère avoir une cerise sur le gâteau en jouant une Ligue 1. Marseille et le PSG font plus rêver que d'autres mais peu importe", expliquait le capitaine de Granville Matthias Jouan. Une rencontre qui devrait normalement se disputer du côté de Caen. Pour que toute la Normandie puisse vibrer.