Les paroles puis les actes. A l'image de Carlo Ancelotti, les Parisiens n'en finissent pas de dire que la Coupe de France est un des objectifs majeurs de leur saison. Mercredi soir, ils ont écarté avec aisance le "hérisson" toulousain et poursuivent leur route vers le Stade de France.
Privé de ses deux principales stars, Thiago Silva (blessé) et Ibrahimovic (susupendu), le PSG ne tarde pourtant pas à poser sa patte sur le match. Après une frappe de peu au-dessus de Lavezzi (2e), l'Argentin insiste et sert Gameiro pour l'ouverture du score (8e, 1-0). Paris joue bien, joue vite et Toulouse, recroquevillé dans sa moitié de terrain, est au bord du KO.

Ménez change la donne


Alors qu'on s'attend à un cavalier seul parisien, Franck Tabanou égalise de la tête sur la première occasion du TFC (19e, 1-1) ! Vexés, les hommes d'Ancelotti se déchaînent. Pastore (37e), Sakho (tête sur le poteau, 39e) ou Gameiro (43e) sont tout près de scorer. La sortie à la pause de l'ancien Lorientais (touché à la cuisse et remplacé par Ménez) ne freine pas les ardeurs du leader du Championnat. Ménez, mort de faim, trouve Pastore qui marque d'un plat du pied gauche (48e, 2-1).

Lucas Moura ovationné

Asphyxié, le TFC ne s'en sort pas. Et sa tâche, compliquée, devient impossible quand Lavezzi exploite une passe millimétrée de Ménez et fait le break (66e, 3-1). Dans les tribunes, et alors qu'il a été ovationné à la mi-temps par le public du Parc, Nene savoure. Parti cet hiver au Qatar, le Brésilien doit regretter de ne plus faire partie de ce collectif de mieux en mieux huilé et efficace.
Gâté, le public parisien ovationne la rentrée du Brésilien Lucas pour ses premiers pas au Parc. La fête continue mais le Paulista n'arrivera pas à faire enfler le score. Invaincu depuis le 1er décembre (défaite à Nice 1-2), le PSG a quoi qu'il en soit préparé idéalement son rendez-vous avec Lille, dimanche en Ligue 1. Encore une soirée de gala en perspective. Les spectateurs parisiens ont vraiment de la chance...