On en parle peu mais Lionel Messi a eu une vie avant le Barça. On peut, par exemple, le constater après chacun de ses (nombreux) buts, quand il lève systématiquement les doigts vers le ciel. Un hommage à sa grand-mère décédée quand il avait 10 ans, des suites de la maladie d'Alzheimer, et qui l'accompagnait à tous ses entraînements à Rosario, allant jusqu'à négocier quelques minutes de jeu avec les coachs, qui rechignaient souvent à aligner un gamin aux allures de nabot. "Elle me manque tellement. J'aurais voulu qu’elle voie ce que je suis devenu. C'est pour cette raison que je lui dédie mes buts, parce que j’aime me dire qu’elle me voit de là où elle est", a-t-il confié au magazine El Graffico. Un entretien durant lequel il a aussi été questionné sur un éventuel retour au pays.

Lionel Messi : "Je ne me fixe pas d’objectifs, ni proches ni lointains"

"C’est une chose à laquelle je pense et que j’aimerais pouvoir faire. Je ne sais pas quand, mais c’est une possibilité", a répondu celui qui a débarqué à Barcelone à l'âge de 13 ans, en provenance des Newell’s Old Boys. Et qui, désormais âgé de 28 ans, est forcément plus proche de la fin que du début de sa carrière. "Je ne me fixe pas d’objectifs, ni proches ni lointains, donc je ne sais pas quand j'arrêterai, a-t-il ajouté. Mais je souhaiterais jouer tant que mon corps me permet encore d'aider l'équipe. Je ne prendrai la décision que quand je saurai que ce sera la fin." D'ici là, profitons-en tous.

À VOIR AUSSI >> VIDÉO - Comment Lionel Messi a utilisé Luis Suarez pour faire (encore plus) rager Cristiano Ronaldo