"Ribéry, Anelka et Benzema. Faut-il pousser plus avant l'analyse pour savoir que ces trois-là vont avoir dans l'opinion une image de mauvais garçons, de racaille ?" Un passage, parmi d'autres, du livre Racaille Football Club , qui avait conduit Franck Ribéry à intenter une action en justice contre son auteur, le journaliste Daniel Riolo, et son éditeur, Hugo Sport. Un procès pour injure que le milieu offensif du Bayern Munich vient de perdre : ce mardi, le tribunal correctionnel de Paris l'a même condamné pour procédure abusive, comme le demandaient les prévenus.

À LIRE AUSSI >> Franck Ribéry réclame 1,5 million de dollars à la chaine américaine CNN

"L'ouvrage se borne à analyser, de manière objective, les causes de l'impopularité croissante et la dégradation progressive de l'image de joueurs emblématiques de l'équipe de France", a jugé le tribunal. En conséquence de quoi Franck Ribéry devra verser 2500 euros à l'auteur et la même somme à sa maison d'édition. On notera, enfin, que Daniel Riolo n'a pas daigné commenter cette décision sur son compte Twitter, se contentant de retweeter l'information. Deux fois.