Dans le sport de haut niveau, la tendance est au recrutement galactique. Alors que le PSG et Monaco se renforcent en misant sur des stars en Ligue 1, côté rugby, le RCT adopte la même stratégie depuis plusieurs saisons. Car après le All Black Tana Umaga et l’Anglais Jonny Wilkinson, voici Bryan Habana tout fraîchement recruté par le club varois. Champion du monde en 2007 et élu meilleur joueur de cette même compétition, il est annoncé comme le prochain phénomène du Top 14.

Supersonique (il a été chronométré en 10’’4 sur 100 m et a dernièrement défié un Boeing A380 sur un sprint pour les besoins d’un spot publicitaire !), l’ailier international a toutes les qualités pour faire (encore) grandir le RCT. "Habana est une star, souffle le coach, Bernard Laporte. C’est quelqu’un qui a une vitesse incroyable. C’est un véritable ailier moderne. On peut le comparer aux attaquants au football. D’ailleurs à mon avis, il ne va pas avoir besoin de beaucoup de temps pour s’adapter aux exigences du Top 14." "C’est le meilleur ailier du monde", enchaîne la nouvelle recrue sud-africaine du RCT, Michaël Claassens (ex-Bath).

Habana : "J’aime la passion !"

Une semaine après son premier match amical contre l’UBB, celui qui compte près de 86 sélections pour 50 essais inscrits avec l’Afrique du Sud va de nouveau refouler la pelouse de Mayol ce vendredi. Un bonheur de tous les instants pour l’ancien joueur des Stromers (Le Cap) : "Je suis vraiment enthousiasmé par tout ce qui se passe autour de moi, confie-t-il. J’aime toute cette passion qu'il y a ici. C’est très spécial ! D’ailleurs, je suis venu aussi pour ça. Cela va me permettre de me tester dans un nouvel environnement. A deux ans de la Coupe du monde, ça va me faire progresser."

Contre le Racing, le rugbyman de 30 ans sera titulaire. Un rêve pour les supporters du club varois, qui devront pourtant se résoudre à laisser filer leur nouveau chouchou en vue du prochain Four Nations qu’Habana va disputer avec les Springboks. Ce dernier ne devrait revenir que mi-octobre à Toulon pour (enfin) découvrir les pelouses de France et d’Europe.