Entre le Paris Saint-Germain et Edinson Cavani, c'est une histoire décidément complexe. Depuis son arrivée en France en 2013, l'Uruguayen n'hésite pas à régulièrement faire part de ses états d'âme, en témoigne notamment cette interview accordée au journal L’Equipe quelques jours avant la réception de Chelsea en quarts de finale de Ligue des champions où il s'estimait déçu de ne pas être aligné à son poste de prédilection.

Avec le temps, l'attaquant du PSG semble avoir compris qu'il n'obtiendrait pas gain de cause sur ce dossier. Mais ses problèmes avec le club parisien ne se résument pas à ce seul souci d'ordre tactique. Non, Cavani a toujours autant de mal à vivre le manque de considération de la part de ses dirigeants selon L’Equipe, et il aurait très peu goûté sa mise à l'écart du onze de départ aligné face à Bastia vendredi dernier (2-0).

Un départ de Cavani l'été prochain ?

Cette décision du coach du PSG avait surpris mais il l'avait justifié par une volonté de renouveler sa confiance aux hommes qui avaient battu Caen (3-0) juste avant la trêve. "J’avais bien aimé le match de l’équipe à Caen. C’était logique de redémarrer avec la même équipe." Un match auquel n'avait pas participé Edinson Cavani, alors blessé à un mollet et qui en avait ainsi profité pour partir en vacances deux jours avant ses partenaires.

Si le club parisien lui avait laissé le choix d'agir à sa guise, la décision de Cavani de rejoindre précipitamment son Uruguay natale serait mal passée auprès des cadres du PSG (Thiago Silva, Thiago Motta, Zlatan Ibrahimovic et Blaise Matuidi) qui ont très peu goûté à ces vacances anticipées témoignant d'un manque du sens du collectif de la part de leur coéquipier d'après L’Equipe, et ils n'ont pas hésité à faire la remarque à Laurent Blanc lors du stage hivernal à Doha.

Cette affaire fait évidemment ressurgir le sceptre d'un futur départ de Cavani, annoncé partant chaque été. Mais la direction parisienne compte bel et bien sur le "Matador" pour occuper la pointe de l'attaque lors des années à venir et son choix de lui offrir quelques jours de vacances supplémentaires cet hiver est tout de même une preuve de son importance dans le projet des investisseurs qataris.

A LIRE AUSSI >> L'agent de Lavezzi ouvre la porte à un départ vers l'Inter cet hiver