Lionel Messi s'aventure sur un terrain qui lui est inconnu, ce vendredi à Gave (Espagne), où lui et son père, Jorge Horacio, sont convoqués par un tribunal pour une audition. Mis en examen en juin pour fraude fiscale, les deux hommes, qui ont démenti en bloc, sont soupçonnés d'avoir fraudé à hauteur de 4,16 millions d'euros.

Arrivé ceint d'une cohorte de caméras, le père du footballeur a été entendu à 10 heures ce vendredi, juste avant la star du FC Barcelone. Les deux hommes devraient s'en tenir à leur ligne de conduite qu'ils ont choisie en juin dernier : ils nient les faits qui leur sont reprochés et rejettent la faute sur un ex-agent, accusé d'avoir caché au fisc espagnol une partie des revenus tirés du droit à l'image du quadruple Ballon d’or entre 2006 et 2009.

5 millions versés par la famille Messi

''Je suis très tranquille, je suis en dehors de ça, tout comme mon père'', avait assuré Léo Messi en juillet dernier. Tranquille, l'Argentin peut l'être puisque sa cote d'amour auprès de supporters n'a pour l'instant pas été impactée par cette affaire, quand les fans du Real Madrid s'en donnent à cœur joie pour le critique. Le joueur est d'ailleurs entré et sorti avec un grand sourire, sous les encouragements des supporters venus le soutenir ("Messi champion ! Messi président"), selon Marca. Côté terrain en tout cas, l'attaquant ne semble pas ému plus que ça et enchaîne les bonnes performances, comme à son habitude.

Avant leur audition, Lionel et Jorge Messi ont versé 5 millions d'euros, le 14 août dernier, ''au titre de paiement et intérêts dans le cadre de la procédure en cours'', a affirmé le tribunal catalan, qui doit déterminer si le compte ''offshore'' du joueur était de sa responsabilité ou non. En attendant, le joueur, classé à la 10e place es sportifs les mieux payés du monde par le magazine Forbes (plus de 30 millions d'euros par an entre salaire et revenus commerciaux), fait l'actualité pour autre chose : c'est lui qui est sur la pochette du nouveau jeu Fifa, sorti mercredi.