Après des débuts délicats sous le maillot de l'Atlético de Madrid, Antoine Griezmann est dorénavant un élément incontournable du onze de départ de Diego Simeone. Et il compte bien assumer ce statut encore un petit moment si l'on s'en réfère à ses déclarations. "Je suis bien ici, je suis à l'aise et je veux rester. Et je ne crois pas que le club veuille me vendre", a commenté l'international (24 ans, 24 sélections) lors d'un événement promotionnel organisé au centre d'entraînement du club "colchonero".

Griezmann refuse l'étiquette de leader

Déclaré intransférable le mois dernier par son entraîneur Diego Simeone, Griezmann est devenu la principale référence offensive de l'Atlético, avec déjà 19 buts toutes compétitions confondues cette saison, dont 12 en Liga. Mais le Français a refusé mercredi l'étiquette de "leader" du club madrilène, où son contrat court jusqu'en 2020. "Tous les joueurs du groupe sont des leaders. Chacun apporte sa part, sur le terrain et en dehors. Voilà la force de cette équipe", a commenté Griezmann, assurant n'avoir pas de préférence entre le fait d'évoluer en pointe ou sur un côté. "Je réponds toujours la même chose: je suis à l'aise dès que je suis sur le terrain, peu importe où. Cela m'est égal. Après, en jouant dans l'axe, il y a plus de possibilités et de liberté", a-t-il conclu.

A LIRE AUSSI >> Griezmann veut tout gagner avec l'Atlético et les Bleus

L'Atlético de Madrid, actuellement 2e de Liga derrière le FC Barcelone, se déplace dimanche à Getafe pour la 24e journée. Le club "colchonero" doit également disputer son huitième de finale aller de Ligue des champions sur la pelouse du PSV Eindhoven le 24 février. Un beau programme en perspective. Et on parie une petite pièce qu'Antoine Griezmann trouvera le chemin des filets au cours de l'une de ces rencontres.