Si la majeure partie du vestiaire du Real Madrid a accueilli avec enthousiasme la venue de Zinedine Zidane, d'autres joueurs ont fait les frais du limogeage de Rafael Benitez effectué en tout début d'année 2016. Et le grand perdant de ce changement d'entraîneur s'appelle bien évidemment James Rodriguez, laissé sur le banc lors des deux premières rencontres de Zizou qui lui a préféré Isco, auteur de performances très convaincantes face au Deportivo La Corogne (5-0) et contre Gijon (5-1).

Un match au cours duquel le joueur s'était illustré de mauvaise manière, puisqu'il avait rechigné à s'échauffer alors que Gareth Bale, touché au mollet, était dans l'incapacité de tenir sa place en seconde période. Bref, entre le Real et James Rodriguez, la grande histoire d'amour débutée à l'été 2014 dans la continuité du Mondial ébouriffant de l'ancien joueur de l'AS Monaco n'est plus vraiment d'actualité. Il n'en fallait donc pas plus pour voir ressurgir les premières rumeurs de départ au sujet de l'international colombien.

"Les rumeurs concernant James me dérangent"

Forcément, le talent du meneur de jeu âgé de 24 ans n'a pas disparu du jour au lendemain, et des prétendants de taille se sont positionnés sur son cas. Parmi eux, on retrouve notamment Manchester United, mal en point en Championnat (5e à cinq points du 4e), et désireux de se renforcer cet hiver afin de décrocher une place qualificative pour la Ligue des champions en fin de saison. Selon le Sunday Express, les dirigeants mancuniens seraient même récemment entrés en contact avec Jorge Mendes, l'agent de James Rodriguez, afin d'établir une première prise de renseignements dans l'optique d'un transfert qui pourrait se conclure avant la fermeture du marché des transferts, soit le 1er février.

EN SAVOIR + >> James Rodriguez, premier souci de Zidane au Real Madrid

Mais si le Real Madrid, interdit de recrutement pendant un an, ne semble pas opposé à un départ d'un joueur acheté 80 millions d'euros, il envisage de le vendre aux Red Devils... pour la même somme selon les informations du journal anglais. Malgré tout, le mot de la fin devrait revenir à Zizou qui a publiquement soutenu James Rodriguez malgré leur petit accrochage à Santiago Bernabeu. "Je suis content de ce qu’il fait, il travaille dur et nous savons quelle importance il a dans l’équipe. Les rumeurs concernant James me dérangent. Je le trouve engagé par le projet et il n’y a pas de soucis à se faire." Le patron a parlé.