C'est largement mérité. Que l'on aime ou pas le style très sûr de lui de Zlatan Ibrahimovic, on ne peut que s'incliner devant les performances de l'attaquant suédois cette saison. Déjà auteur de 30 buts et 14 passes décisives avant d'affronter Chelsea en 8e de finale retour de la C1 mercredi soir, le Parisien a soigné ses lignes de stats en offrant l'ouverture du score à Adrien Rabiot puis en inscrivant le but de la qualification de son équipe.

Une performance majeure, et inédite pour l'intéressé à ce niveau de compétition en Coupe d'Europe, qui permet à Ibrahimovic de rompre sa malédiction en phase finale de la Ligue des champions et surtout de faire la une de la presse européenne. En Angleterre, notamment, on s'incline devant la démonstration du joueur parisien et de ses coéquipiers.

"Take Zlat" !

La plupart des quotidiens britanniques y vont donc de leur petit jeu de mots entre "Zlat" (pour Zlatan) et "that", qui veut "ce" ou "ça" dans la langue de Shakespeare. Par exemple, le titre du Daily Mail "Oh no, it's Zlat man again", traduisible par un "Oh non, c'est encore un coup de ce gars-là", ou celui du Daily Express, "Take Zlat", qui veut dire "Prend ça" ! A noter tout de même que The Sun, toujours à la recherche d'une polémique, préfère s'en prendre à Eden Hazard, coupable à ses yeux d'avoir échangé son maillot avec Angel Di Maria dès la mi-temps...

En France, L'Equipe et Le Parisien consacrent eux aussi leur une au Suédois, tandis que les Catalans de Mundo Deportivo estiment à propos que Zlatan a "fait taire" Stamford Bridge. En Italie, si la performance du PSG est aussi en bonne place, le Corriere dello Sport s'inquiète surtout de l'absence de Marco Verratti sur le terrain à Londres, en vue de l'Euro 2016. 

À LIRE AUSSI
>> VIDÉO - Le but d’Ibrahimovic qui envoie Paris en quarts
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews