Laurent Blanc a débarqué fumasse, mardi soir, en conférence de presse. Ce n'était plus arrivé depuis un moment. En fait depuis la saison dernière, quand son PSG disputait des matchs sans saveur et concédait régulièrement de piteux résultats nuls. Cette saison, cela n'arrive plus, ou si peu, et le technicien nous a habitués à une attitude sereine, et même à quelques traits d'humour. Mardi soir, donc, après une victoire poussive contre Toulouse (2-1), en 16e de finale de la Coupe de France, on a retrouvé l'entraîneur au regard sombre et à la mâchoire serrée. Celui qui râle.

REVIVEZ >> Coupe de France : grâce à Ibrahimovic, le PSG s'impose sur le fil face à Toulouse (2-1)

Première cible : ses propres supporters. "On se remet dans le match et on est sifflé à la mi-temps... Ça m'agace, je vous le dis franchement. C’est notre dixième victoire de suite, on est menés une fois (0-1) et à la mi-temps on se fait siffler. Sincèrement, je trouve ça dur", a-t-il dégoupillé. Avant de pester contre le calendrier, sa grande marotte de la saison passée. "On voudrait qu’une journée de Coupe ou de Championnat puisse être aménagée, a-t-il affirmé. On espère que la Fédération va prêter attention à cette demande. Ça va faire grincer quelques dents mais on essaie aussi de se battre pour l'indice UEFA de la France." La FFF lui répondra jeudi soir, dans la foulée du tirage au sort des 8es de finale de la Coupe de France. Ce qui devrait lui laisser le temps de se calmer.