N'allez surtout pas dire à Jean-Michel Aulas qu'il se mêle de tout. Mais si on lui demande ce qu'il pense de la mise à l'écart de Serge Aurier à la suite de la diffusion d'une vidéo le montrant en train d'insulter (entre autres) Laurent Blanc, le président de Lyon, Jean-Michel Aulas, ne boude pas le plaisir d'y répondre.

"Une faute professionnelle grave"

Dimanche après la victoire de son équipe face à Caen (4-1), le boss de l'OL a donc estimé que le latéral, en se donnant en spectacle sur Periscope, cette application de streaming en direct via laquelle il a "trashé" quelques-uns de ses coéquipiers ainsi que Laurent Blanc son coach, "frisait la faute professionnelle grave qui amènerait une sanction extrêmement grave si elle survenait à l'OL". 

EN SAVOIR + >> Qui est Mamadou Doucouré, son acolyte sur la vidéo ?

"Si cela arrivait à l'OL, j'amènerais une sanction extrêmement grave car on ne peut pas, quand on est joueur et quel que soit le niveau, critiquer non seulement ses collègues publiquement, mais encore moins l'entraîneur. Pour moi, il y aurait donc une sanction extrêmement grave", a déclaré JMA.

La direction du PSG a d'ores et déjà mis Aurier à l'écart du groupe dimanche lors de la séance d'entraînement à huis clos, en attendant les excuses du défenseur. Mais le président de l'OL, lui, lorsqu'il avait été confronté à un problème de discipline en octobre dernier, était allé encore plus loin. Après une bagarre survenue à l'entraînement de son équipe, il avait fini par gentiment montrer la porte à Lyndsay Rose, un des deux joueurs belliqueux. 

EN SAVOIR + >> Aurier a-t-il insulté son coach et certains de ses coéquipiers ? Faites-vous votre avis ici