Deux matchs, deux victoires, dix buts marqués, un seul encaissé. Si Zinedine Zidane décidait de démissionner aujourd'hui de son poste d'entraîneur du Real Madrid, son bilan serait inattaquable. Mais le Français voit évidemment plus loin. Reste qu'il peut au moins se satisfaire d'avoir obtenu très vite l'adhésion totale de la plupart de ses joueurs. Que ces derniers ont exprimée, avec leurs mots, dimanche soir, dans la foulée du succès face au Sporting Gijon (5-1) au Santiago-Bernabeu.

Les termes employés par Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé, retiendront particulièrement l'attention. Car le triple Ballon d'or a osé la comparaison entre son nouveau coach et son prédécesseur, l'Espagnol Rafael Benitez, avec lequel il n'entretenait pas les meilleures relations. Ce qu'il a finalement admis publiquement, tout en sous-entendu.

REVIVEZ >> Real Madrid-Sporting Gijon (5-1) : Zidane gagne encore mais perd Bale et Benzema

"Zidane a amené un changement d'état d'esprit, un nouvel élan. Nous sommes plus solidaires avec Zidane. C'est comme ça, le football. Zidane et Benitez veulent le meilleur pour le club mais j'ai plus de sympathie pour Zizou. Ne me demandez pas pourquoi", a en effet lâché la star portugaise face aux micros des chaînes de télévision espagnoles au sortir de la rencontre.

Relancé par "ZZ" au détriment de James Rodriguez, le milieu Isco n'a pas dit autre chose : "Nous essayons toujours de faire de notre mieux. Mais peut-être qu’on comprend mieux ce que Zidane nous demande et ça se voit sur le terrain. Il a été un très grand joueur et sait comment nous parler pour faire passer ses messages. Ça fonctionne très bien et on est ravis de travailler sous ses ordres."

Il faut donc bien croire que Rafael Benitez souffrait d'un certain manque de légitimité au regard du vestiaire du Real Madrid. Encore double buteur dimanche (avant de sortir sur blessure, touché à la cheville), Karim Benzema a d'ailleurs confirmé cette idée par cette déclaration : "Il faut continuer comme ça. Nous sommes tous derrière Zidane. C'est un grand entraîneur. Il sait tout du football." Lui.