C'était un match à ne pas perdre. Mais c'était également un match à gagner à tout prix pour espérer recoller au peloton de tête. Finalement, l'OL et l'OM se sont quittés dimanche soir sur un match nul (1-1) qui n'arrange aucune des deux équipes désireuses d'accrocher une place qualificative pour la Ligue des champions en fin de saison. Sans un grand Steve Mandanda et avec un arbitre digne d'une telle affiche, le score aurait certainement été tout autre.

Un arbitre dépassé et auteur de nombreuses erreurs

Si le gardien de l'OM a été abandonné par sa défense sur l'égalisation de Tolisso (79e), il a multiplié les arrêts de grande classe devant les attaquants lyonnais au cours de la seconde période (62e, 72e, 83e, 88e), et ses coéquipiers pourront certainement le remercier ce dimanche. En revanche, le club marseillais auteur de l'ouverture du score grâce à Cabella (64e), n'en fera pas de même avec Antony Gautier, l'arbitre de la rencontre, totalement dépassé.

EN SAVOIR + >> Détesté par les supporters de l'OM, Valbuena est-il aimé à Lyon ?

Entre le carton rouge qu'il a oublié d'adresser à l'attention de Jérémy Morel pour un tacle à retardement (52e), la main inexistante de Javier Manquillo qui a amené le but de l'OL sur coup franc ou encore la réalisation de Michy Batshuayi refusée pour une position de hors-jeu inexistante, Marseille pourra se sentir légèrement lésé à ce niveau-là, même si la domination était bel et bien lyonnaise dans cet Olympico encore une fois rythmé, dans la droite lignée des précédentes confrontations.