"Si Salvatore Sirigu fait un gros match contre Lyon, Kevin Trapp est en danger", nous disait Jérôme Alonzo, ancien gardien du Paris Saint-Germain, au moment de décrire la cohabitation très particulière entre le portier allemand et l'Italien. Relégué, de manière assez inattendue, sur le banc des remplaçants depuis le début de saison, Salvatore Sirigu doit dorénavant se contenter des seuls matches de coupes, à l'image du quart de finale de Coupe de la Ligue face à l'OL ce mercredi soir qu'il disputera dans la peau d'un titulaire. Un bon moyen pour la doublure de Buffon en équipe nationale de faire sa promotion auprès des clubs, alors qu'il envisage sérieusement de quitter le PSG cet hiver en vue de l'Euro 2016.

"La hiérarchie reste la même" selon Laurent Blanc

Laurent Blanc a été clair sur ce dossier très épineux : "la hiérarchie des gardiens reste la même" malgré les erreurs répétées de Kevin Trapp, auteur d'une nouvelle bourde, sans conséquence cette fois-ci, face à Bastia vendredi dernier. Mais les moindres faits et gestes du gardien allemand passé par Francfort seront désormais épiés lors de la seconde partie de saison et la pression est aujourd'hui sur ses épaules malgré le soutien appuyé de son coach. Une nouvelle erreur de Trapp profitera-t-elle à son concurrent au point de définitivement lui laisser sa place dans les buts parisiens ? Alors, vous êtes plutôt Sirigu ou Trapp ? Votez, argumentez !

EN SAVOIR + >> Jérôme Alonzo, ancien gardien du PSG, décrypte la situation Sirigu-Trapp