A La Plata, à 60 km au sud de Buenos Aires, quand on aime le foot, on est soit pour El Pincha (Estudiantes, ce sont ceux qui jouent en rouge et blanc) soit pour El Lobo (Gimnasia, eux sont en bleu et blanc). Et il faut obligatoirement prendre parti. Dimanche, pour clore la pré-saison avant que ne reprenne la Primera division argentine, les deux équipes se sont affrontées... amicalement.

De deux à huit matchs de suspension

Un match forcément musclé puisque l'antagonisme entre ces deux clubs est aussi féroce que celui qui oppose River à Boca. Et quand l'arbitre, durant la deuxième mi-temps, a décidé d'expulser deux joueurs de l'Estudiantes qui menait 1 à 0, la partie a littéralement dégénéré. Coups de pieds, coups de poings, à trois contre un... toute la palette y est passée.

Dans un climat détestable, la rencontre, qui se voulait festive puisqu'il s'agissait  du Clasico de l'été, a dû être suspendue définitivement avant même le coup de sifflet final. Espérons que cela n'inspirera pas les Marseillais et les Parisiens qui, dimanche soir au Vélodrome, disputent le Clasico de la L1. 

Selon la BBC, qui est revenu sur l'incident ce jeudi, la commission de discipline de la Fédération argentine a suspendu 15 joueurs ayant pris part à ses échauffourées. Les sanctions vont de deux à huit matchs de suspension. Les plus sévèrement punis sont les joueurs de l'Estudiantes Alvaro Pereira et Mariano Andujar et le Lobo Nicolas Mazzola.