En l'espace de trois jours, Chelsea a perdu ses derniers espoirs de titre. Sorti par le PSG en 8es de finale de la Ligue des champions, mercredi, le club londonien a connu une nouvelle élimination, ce samedi, en quarts de finale de la Cup sur la pelouse d'Everton (0-2). Ironie de l'histoire, c'est Romelu Lukaku, éphémère joueur des Blues entre 2011 et 2014 avec 15 petits matchs disputés, qui s'est offert un doublé avec un premier but magnifique puisque l'attaquant belge s'est joué de quatre adversaires. Mais le match a été marqué par l'attitude une nouvelle fois exécrable de Diego Costa.

La 5e exclusion de sa carrière

L'avant-centre espagnol a notamment craché aux pieds de l'arbitre, Michael Oliver, avant d'écoper un second carton jaune, synonyme d'exclusion, la 5e de sa carrière (84e). L'ex-joueur de l'Atlético Madrid s'est frotté à Gareth Barry en lui assénant plusieurs "petits" coups de tête avant de mimer le geste d'une morsure dans le cou du milieu de terrain anglais. A quelques mètres de Goodison Park, l'enceinte des Toffees, se trouve le mythique stade de Liverpool, Anfield, ancien jardin de Luis Suarez, où l'Uruguayen a sévi dans l'exercice de la morsure. Brasnislav Ivanovic, défenseur de Chelsea et accessoirement coéquipier de Costa, peut en témoigner avec un incident du même acabit survenu en avril 2013...

A LIRE AUSSI
>>
Diego Costa, la terreur de Londres