À peine élu président de la FIFA, le Suisse Gianni Infantino n'a pas tardé pour se mettre au travail. Ce samedi, le Board de la FIFA a annoncé une révolution dans le monde du football : l'arbitrage vidéo va faire son apparition à titre expérimental pour la saison 2016-2017. En revanche, elle ne sera utilisable que dans certains cas : un carton rouge, un penalty, l'identité d'un joueur auteur d'une faute, et la vérification que le ballon a bien franchi la ligne de but. À noter que les tests seront dans un premier temps effectués "offline", c'est à dire sans communication directe entre l'arbitre de champ et l'arbitre vidéo. Ce n'est que la saison d'après que les tests seront "online".

Fin de la triple peine pour l'Euro 2016

S'il y a bien une règle considérée comme injuste dans le football, c'est la triple peine, celle qui entraîne un pénalty, un carton rouge, et une suspension pour le prochain match. Infantino a déclaré vouloir rendre plus souple et moins extrême cette règle : "Si le gardien ou un défenseur dans la surface essaie d'aller au ballon, d'aller au duel, de manière correcte et fait la faute, il n'y aura pas de carton rouge, seulement un jaune", a-t-il expliqué, en précisant que tout but volontairement et illicitement empêché, et tout jeu violent continuera d'être sanctionné d'un carton rouge. La règle s'appliquera à l'Euro 2016, puisqu'elle entrera en vigueur le 1er juin prochain. La révolution technologique est en marche.

À LIRE AUSSI
>> Le Suisse Gianni Infantino succède à Sepp Blatter
>>
Si Gianni Infantino a été élu, "c'est parce qu'il a acheté plus de voix que le Cheikh"