La France attendait ça depuis 1995. 21 ans que la Marseillaise n’avait pas résonné à San Remo. Arnaud Démare est le cinquième tricolore à avoir levé les bras dans la “classicisima”. Le coureur français a remporté au sprint, une édition longue de 295 kilomètres longtemps indécise, Le Picard a devancé le Britannique Ben Swift, le Belge Jürgen Roelandts et un autre Français, Nacer Bouhanni, qui a vu sa chaîne sauter à quelques encablures de la ligne d’arrivée.

Démare bien lancé en 2016

"C’était un jour de grâce. Je tombe à dix kilomètres de la Cipressa mais je reviens bien au pied du Poggio. Il y a des jours comme ça où tout réussit. J’ai été champion du monde espoirs dans les mêmes conditions", a déclaré le vainqueur du jour au micro de Bein Sports. Tombé à un peu plus de trente kilomètres de l’arrivée, Arnaud Démare a bénéficié du travail remarquable de ses équipiers pour revenir en tête du peloton.

À LIRE AUSSI >> VIDÉO - Le finish trop musclé entre Bouhanni et Matthews

Après son titre de champion du monde espoir en 2011, le coureur de Marc Madiot avait remporté le titre de champion de France sur route en 2014. Auteur d’une saison 2015 très compliquée, Arnaud Démare commence 2016 de la meilleure des manières avec sûrement sa plus belle victoire sur le circuit international, après un succès sur une étape de Paris-Nice.