Soudain, tout s'est arrêté. Entré à l'heure de jeu face à Everton, Kevin De Bruyne (24 ans) avait a lui seul fait basculer cette demi-finale retour de la Coupe de la Ligue (défaite 2-1 de City à l'aller). Un but et une passe décisive pour Sergio Agüero,  le Belge venait de qualifier Manchester pour une finale à Wembley face à Liverpool et confirmait surtout sa montée en puissance lors de cette seconde partie de saison. 

"Mais je suis optimiste sur le fait qu'il ne sera pas forfait pour le reste de la saison"

Arrivé de Wolfsbourg en Premier League contre 80 millions d'euros l'été dernier (soit le transfert le plus élevé du mercato estival 2015), De Bruyne avait d'abord semblé peiner à s'adapter au jeu anglais, comme lors de son premier passage raté outre-Manche à Chelsea (2012-2014). Mais ça, c'était avant. Et les dernières prestations du Belge une courbe ascendante vers le money time et surtout l'Euro avec les Diables Rouges. Sauf qu'un contact appuyé avec Ramiro Funes Mori dans les arrêts de jeu est passé par là et c'est désormais l'inquiétude qui règne autour de l'état de santé du jeune milieu offensif.

Après la rencontre, Manuel Pelegrini, le coach des Citizens, n'a pas nié la gravité de la blessure - "le médecin pense, mais il n'est pas encore sûr à l'heure actuelle, qu'il a un problème avec son ligament médian" - mais c'est ensuite voulu plus positif : "Mais je suis optimiste sur le fait qu'il ne sera pas forfait pour le reste de la saison. Ce n'est pas le ligament croisé (qui est touché)". Cela n'empêchera pas les supporters de Manchester City et de la Belgique d'attendre avec pas mal d'appréhension les résultats des examens médicaux de De Bruyne prévus jeudi. 

À LIRE AUSSI
>> La folle ascension de Riyad Mahrez racontée par ceux qui l'ont côtoyé
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews