C'est un petit rituel auquel on s'adonne chaque année, et à vrai dire, on ne se lasse jamais de l'originalité des votes des capitaines et sélectionneurs pour le Ballon d'or. Des personnalités comme Didier Deschamps ou Hugo Lloris ont fait preuve de sobriété en plaçant respectivement Cristiano Ronaldo et Lionel Messi en tête de leur classement, mais d'autres pays ont désigné un top 3 qui n'a tout simplement ni queue, ni tête.

Dans la catégorie des capitaines corporatistes, on débutera par Stéphane Mbia, le capitaine du Cameroun, qui met le continent africain à l'honneur en désignant Yaya Touré comme meilleur joueur de la planète. L'Ivoirien de Manchester City devance Zlatan Ibrahimovic et Manuel Neuer. Pourquoi pas. Dans le même style, Vincent Kompany n'est pas mal du tout avec la présence de deux Belges dans son vote final : Eden Hazard (1er) et Kevin De Bruyne (2e). Le défenseur de Manchester City a eu par la suite un léger éclair de lucidité puisque son podium est complété par la présence de Lionel Messi. Ouf.

Florentin Pogba préfère Messi à son frère

En revanche, pour d'autres capitaines, on pourrait croire qu'ils n'ont pas allumé leur télévision de l'année si l'on se réfère à leur choix. La palme pourrait revenir à Carlos Ruiz du Guatemala qui aligne un trio inédit : Mascherano, Ronaldo, James Rodriguez. Mais le vote le plus "WTF" revient certainement au capitaine du Vanuatu qui a choisi de placer Paul Pogba en première position devant Thomas Müller et Alexis Sanchez. Ceux de Talant Samsaliev et Rhu-Endly Martina sont pas mal non plus. Le capitaine du Kyrgyzstan et son homologue du Curaçao ont tout simplement offert leurs voix à... Zlatan Ibrahimovic. Cela pourrait s'apparenter à un beau craquage.

Au rayon des ingrats, on notera la petite rancœur d'Arjen Robben vis-à-vis du Real Madrid, club qu'il a côtoyé entre 2007 et 2009, en décidant de mettre la "MSN" du Barça à l'honneur. Pas de trace de "CR7". Son de cloche similaire chez Zlatan Ibrahimovic qui, depuis 2009, place Lionel Messi en tête de ses votes. L'Argentin devance... Suarez et Neymar.

Du côté des sélectionneurs, on remarquera également que certains se sont lâchés au moment de coucher le nom des trois finalistes. On pense notamment à celui de la Birmanie avec sa triplette Kevin de Bruyne, Toni Kroos, Thomas Müller. Le coach en question étant allemand, on comprend davantage le raisonnement du monsieur.

EN SAVOIR + >> Ballon d'or : Messi, Neymar, Ronaldo... qui a voté pour qui ?

Dans le genre, "je n'ai pas regardé un match de l'année et je sélectionne les joueurs que j'adore", on apprécie beaucoup Constantine Stephen Phillip, le sélectionneur de l'Inde, qui place Alexis Sanchez, Manuel Neuer et Sergio Agüero aux trois premières positions. Peut-être que les exploits de Messi et Ronaldo peinent à avoir une résonance médiatique du côté de l'Asie... Au milieu de ces votes incompréhensibles, on avait quand même envie de terminer sur une note positive et de mettre en avant le choix de Florentin Pogba, capitaine de la Guinée, de ne pas faire figurer son frère, Paul, dans sa liste des trois finalistes. Le défenseur de l'ASSE a préféré voter pour Messi, Ronaldo et Neuer. Chapeau.

Pour consulter l'ensemble des votes, c'est par ici, vous pourrez vous délecter des nombreuses pépites.