Syndrome Guillain-Barré, microcéphalie, myélite aiguë, méningite... Une petite piqûre du moustique de type Aedes peut être lourde de conséquences. Ces dernières semaines, les scientifiques multiplient les publications d'études prouvant les dommages laissés par le virus Zika.

EN SAVOIR + >> Zika : le virus endommage aussi le cerveau

Si ces maladies ne sont pas automatiques, elles sont particulièrement graves et ont de quoi susciter la défiance des touristes. Surtout que l'épidémie ne désemplit pas, notamment au Brésil. Pas moins d’1,5 million de cas ont été recensés depuis le début de l’épidémie. Le pays organisateur des jeux olympiques (du 5 au 21 août) souhaite donc rassurer en lançant une application mobile, Guardioes Da Saude (Gardiens de la Santé, en français). 

Des conseils et un service de géolocalisation

D'ores et déjà téléchargeable en portugais, l'application devrait être disponible en six autres langues selon une annonce du ministère de la Santé brésilien. Ainsi, des versions française, anglaise, espagnole, arabe, chinoise et russe devraient voir le jour d’ici le mois de mai.

A LIRE AUSSI >> Zika : les conditions pour faire reporter ou annuler votre billet sans frais

Prévention, diagnostic....Grâce à cette application, les personnes piquées par un moustique de type Aedes pourront recevoir des conseils personnalisés. De plus, la géolocalisation permet de repérer les pharmacies et les hôpitaux à proximité en cas d'infection. Dernière fonctionnalité: un quiz permet de tester ses connaissances sur le virus, sous la forme d'un jeu vidéo inspiré des sports olympiques. 

Le ministre de la Santé s'est montré rassurant lors de la présentation de l'application. D’après lui, le "risque de contamination sera considérablement réduit" car les jeux olympique se tiendront pendant l'hiver austral. Les températures devraient ainsi chuter en même temps que le nombre de moustiques.

A LIRE AUSSI
>> 
Trois conseils santé si vous voyagez dans les pays tropicaux
>> 
Zika : un premier cas probable de microcéphalie en Martinique
>> 
5 choses que vous devez savoir sur le virus Zika