Le conseiller régional a rendu public un courrier raciste. Jean-Paul Makengo en charge de la politique de la Ville en Midi-Pyrénées, a reçu mardi une carte de vœux d'un goût plus que douteux à son bureau de la collectivité régionale.

Une missive anonyme tapée à la machine à écrire : dans les huit lignes que compte le texte, l'expéditeur met en cause la couleur de peau de l'élu et fait état d'accusations gratuites dans des termes diffamatoires.

"Etre le premier élu noir ne plaît pas à tout le monde"

"Quand j'ai ouvert l'enveloppe, je me suis dit Encore!. J'en avais déjà reçu quelques-unes quand j'étais adjoint de la diversité et de l'égalité à la mairie de Toulouse entre 2008 et 2014, il y en avait même une avec les coordonnées postales de la personne", relève Jean-Paul Makengo qui a aussitôt publié le texte sur son compte Facebook.

"Mais ce qui m'attriste le plus c'est qu'il ne s'attaque pas à mon travail sur le terrain mais à mes origines", ajoute Jean-Paul Makengo. "Visiblement le fait d'être le premier élu noir à la mairie de Toulouse et au Conseil régional ne plaît pas à tout le monde". Il a décidé de déposer plainte, " afin de montrer qu'il n'est pas résigné face au racisme".