Après un séjour inédit dans l'espace dont les images rappellent le film Gravity, la torche olympique des JO de Sotchi 2014 est revenue lundi sur Terre.

De retour d'une mission de 166 jours à bord de la Station spatiale internationale (ISS), le Russe Fiodor Iourtchikhine, l'Italien Lucas Parmitano et l'Américaine Karen Nyberg ont atterri avec elle dans une capsule Soyouz suspendue à un large parachute blanc dans la région de Djezkazgan, dans les steppes du Kazakhstan. La torche, restée éteinte pendant les quatre jours passés dans l'Espace, était emballée dans un étui qu'un employé de l'Agence spatiale russe s'est empressé d'ouvrir : "voici la torche ", a-t-il lancé devant les caméras et photographes.

Du Baïkal à l'espace

Samedi, les cosmonautes russes Sergueï Riazanski et Oleg Kotov, à l'ISS depuis septembe, étaient sortis en scaphandre dans l'Espace environ une heure avec la torche. Ils ont imité le relais de la flamme olympique en se passant la torche l'un l'autre, ils ont posé devant les caméras extérieures fixées à l'ISS, se sont filmés et pris en photo. La torche olympique avait déjà été emmenée dans l'espace à bord d'une navette avant les JO d'Atlanta en 1996 et ceux de Sydney en 2000, mais elle n'avait jamais effectué de sortie dans la thermosphère.

Outre l'espace, le flambeau olympique fera également étape dans les profondeurs du lac Baïkal (Sibérie) et au sommet du mont Elbrouz (Caucase, 5.633 m) après avoir déjà voyagé au pôle Nord à bord d'un brise-glace à propulsion nucléaire, au cours d'un périple de 123 jours entamé le 7 octobre à Moscou, et qui s'achèvera lors de la cérémonie d'ouverture des jeux, le 7 février 2014. La " torche spatiale" - l'une des 16.000 torche s du relais - sera utilisée pour allumer la flamme lors de la cérémonie d'ouverture le 7 février 2014 à Sotchi.